Ouverture d’une annexe à l’ESAT les trois Paroisses

En juin 2017, l’AAPAI a acheté les bâtiments de l’imprimerie SETIG au 10, rue Du petit Damiette, situé à moins de 100m de l’ESAT. En effet, depuis l’extension de l’atelier Bois et la création de l’atelier Espaces verts, l’ESAT les Trois Paroisses était à l’étroit.

Ainsi la direction était à la recherche d’un bâtiment en proximité. Plusieurs projets ont été à l’étude jusqu’à ce qu’aboutisse l’achat de ce bâtiment. Après avoir invité le 23 juin 2017, l’ensemble des personnes accueillies, les salariés et les administrateurs de l’AAPAI pour partager un grand repas, des travaux ont été réalisés entre autres par l’EITA pour permettre une installation des ateliers fin novembre. A ce jour, 2 moniteurs, Bruno et Régis, encadrent les ateliers Ardoises et Bois avec 28 Travailleurs.

L’espace à l’extérieur offre un confort de travail. Les moniteurs ont maintenant une vue d’ensemble sur les ouvriers de l’atelier. Une des nouveautés de Damiette ce sont aussi les vestiaires, maintenant séparés de l’atelier, communs aux deux groupes, hommes et femmes indépendants… comme dans les entreprises du milieu ordinaire ! L’atelier Ardoise a un atelier « machines » bien fermé, ce qui protège mieux du bruit.

L’atelier Bois est toujours dans la conception et la fabrication de palettes, chevalets, caisses, sur mesures. Il diversifie ses productions, suite à la demande des clients, notamment dans la fabrication de podiums pour les magasins ESPACE EMERAUDE. La production de buchettes allume feu jusqu’à maintenant à l’ESAT la Gibaudière sera bientôt intégrée dans l’atelier. L’installation se fait progressivement par la mise en place de nouveaux postes de montages et de nouvelles machines.

Ces nouvelles fabrications font appel à de nouvelles compétences que l’ensemble des ouvriers pourront développer ou acquérir au fur et à mesure du temps.

Il s’agit bien d’une annexe, donc l’organisation de l’ESAT des Trois Paroisses reste inchangée. La pause du matin se fait sur place mais le déjeuner est bien pris avec l’ensemble, au 20 rue Bouché Thomas.

Le plus frappant et réjouissant est de voir et entendre l’enthousiasme et la fierté des ouvriers à travailler dans ce nouveau lieu qui ressemble à une vraie entreprise.

Cette nouvelle installation libère de l’espace sur le site de l’ESAT pour permettre aux équipes Espaces verts de s’installer. Un cabinet d’architecte étudie l’amélioration de l’utilisation des ateliers et l’agrandissement d’un espace accueil et détente pour les ouvriers.